Monthly Archives: Novembre 2014

A l’approche de l’hiver, il est nécessaire de prendre en considération le changement de saison afin que votre chat se sente bien et heureux. Découvrez quelques conseils pour prendre soin de votre minou.

chat cheminée

Donner de la liberté à votre chat

Votre chat peut vivre en intérieur comme en extérieur. En effet, ses poils sont épais et très résistants au froid. Il peut donc aller se dégourdir les pattes dehors. Toutefois, il est conseillé de lui laisser un accès à la maison afin qu’il puisse se réchauffer, manger, boire, ou venir se faire câliner lorsqu’il le souhaite.

 

Brosser votre chat

En hiver, votre chat mue, un phénomène naturel qui leur permet de se protéger contre le froid. Toutefois, si votre chat passe beaucoup de temps dans un intérieur chauffé ses poils tomberont. Il est donc vivement conseillé de brosser régulièrement votre minou afin de ne pas remplir votre intérieur avec ses poils. Attention toutefois à bien continuer le traitement antipuces de votre chat car le chauffage et la cheminée contribuent à l’arrivée de ces parasites.

 

L’hiver : une saison peu motivante

Votre chat a beau être un animal, il ressemble pourtant de prêt aux humains. Et pour cause, lorsque le froid pointe le bout de son nez, votre petite boule de poils a peut-être le moral au plus bas. Pour y remédier, il existe des solutions :

  • La luminothérapie, est une méthode efficace pour combler le manque de lumière du au raccourci des journées hivernales.
  • Le sport et les jeux : Plutôt que de passer ses journées à dormir et déprimer, faites en sorte que votre chat fasse de l’exercice. Tout comme les hommes, le sport est important pour le corps mais aussi pour l’esprit. De même, il est important de prendre le temps de jouer avec lui car cette activité lui est agréable, il se sentira donc heureux et épanoui en oubliant peut-être le blues de l’hiver.

 

Changer son alimentation

En période hivernale, vous pouvez adapter l’alimentation de votre chat en augmentant légèrement les protéines dans ses repas afin qu’il résiste mieux au froid.

L’hiver approche à grand pas et le froid avec lui. Si vous sortez les manteaux, les bonnets et les gants, sachez que votre chien aussi peut souffrir du froid. Découvrez nos conseils pour adopter les bons gestes et protéger votre animal durant la saison hivernale.

85190816

Le pelage

Le pelage du chien est la partie de son corps qui le protège du froid. Toutefois, tous les chiens ne sont pas dotés du même pelage. Il existe des poils courts comme les Yorkshire et les Chihuahua  et des poils longs comme les Saint-bernard et les Husky. Les races de chiens possédant de longs poils résisteront plus au froid.

 

Le mode de vie

Le mode de vie est très important car si le chien est habitué à être à l’extérieur de la maison ou de l’appartement régulièrement pour des activités (chasse, nage, etc.),  il sera plus résistant qu’un chien restant à la maison toute l’année.

 

L’âge

L’âge du chien est très important car un chiot et un chien d’un certain âge seront beaucoup plus fragiles. Il est conseillé de ne pas les laisser trop longtemps dehors lorsqu’il fait froid.

 

Le poids

Si le chien n’est pas très épais, il résistera moins bien au froid qu’un chien ayant un poids normal.

 

Le lieu de couchage

Le lieu du couchage doit être isolé du froid. Il est conseillé de mettre une couche épaisse afin que le chien ne ressente pas le froid du sol.

 

Le vêtement (chiots, chiens âgés, petites races)

Pour les chiens sensibles (les chiots, les chiens âges ou encore les chiens de petites races), il est conseillé de leur faire porter un manteau pour les protéger du froid. Dans un même temps, il est déconseillé de les laver ou bien de leur couper les poils.

 

La neige

Lorsqu’il neige, il est conseillé de mettre des chaussons au chien afin de protéger leurs coussinets sensibles à la neige. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre vétérinaire afin d’utiliser des crèmes spéciales pour les pattes. Limiter également les promenades.

 

L’arthrose

L’hiver est une période difficile pour un chien souffrant d’arthrose. Le chien ne doit pas affronter le froid durant un long moment.

 

Votre amour pour nos amis les animaux est tel que vous souhaiteriez en faire votre métier et passer vos journées à vous occuper d’eux. Sachez qu’il existe plusieurs métiers qui vous permettent de le faire. Si vétérinaire est généralement le métier le plus populaire et celui dont rêvent d’exercer les enfants, il en existe d’autres qui offrent la possibilité d’éduquer, soigner, chouchouter, etc. nos loulous. 
petsdoc

Vétérinaire

Le vétérinaire est le médecin des animaux. Il a les connaissances requises pour soigner les animaux de l’adoption au décès de l’animal. Il est également à l’écoute des propriétaires qui ont parfois besoin d’être rassuré. Il faut différencier le vétérinaire qui exerce en ville de celui qui exerce à la campagne car les animaux à soigner ne seront pas nécessairement les mêmes. En effet, en ville, le médecin prendra principalement en charge des chiens et des chats. A la campagne, le vétérinaire peut soigner en plus des reptiles, des chevaux, etc.

 

Auxiliaire de Santé Animale

L’auxiliaire de santé animale est l’assistant(e) du vétérinaire. L’auxiliaire est en charge de préparer les animaux avant les interventions chirurgicales. Il assiste le vétérinaire durant les consultations en tenant l’animal par exemple qui peut être capricieux. L’auxiliaire s’occupe également de toute la partie administrative du cabinet comme la comptabilité, l’accueil des clients, etc.

 

Comportementaliste

Le comportementaliste animalier pourrait être comparé au psychologue chez les humains. En effet, son rôle est de conseiller les propriétaires d’animaux de compagnie (principalement des chiens et des chats). Il rétablit une relation qui aurait pu se détériorer dans le passé. Le comportementaliste est à l’écoute des animaux ainsi que des humains.

 

Ostéopathe

L’ostéopathe pour les animaux est un métier encore peu répandu. Son rôle est de rétablir l’équilibre du corps de l’animal à l’aide de techniques de manipulation. Il soigne les douleurs que peuvent avoir les animaux. L’ostéopathe animal soigne principalement les animaux domestiques.

 

Educateur canin

L’éducateur canin est celui qui aide le propriétaire de l’animal à l’éduquer. Il apprend au chien les ordres classiques afin de faciliter la relation entre le propriétaire et le chien. Les séances avec l’éducateur se passent fréquemment en extérieur. Elles sont constituées principalement de jeux pour le chien où le maître participe.  Le but est que le chien comprenne les ordres, soit sociable et propre à l’intérieur.

 

Dresseur canin

Le dresseur canin se concentre sur le comportement du chien. Son rôle est d’apprendre aux chiens à effectuer un numéro (cirque, scène de cinéma, défilé de mode, etc. ) Le numéro est ponctuel, il ne s’agit en aucun cas d’ordres que le chien poursuivra au quotidien.

 

Toiletteur

Le toiletteur est le « coiffeur » pour chien. Il s’occupe de toute la partie esthétique du chien. Il tond, nettoie, brosse et sèche le pelage de l’animal. Parmi les shampoings utilisés, vous pouvez demander un anti-puce ou bien un antiparasitaire. Le toiletteur s’occupe également de nettoyer les oreilles, les ongles, les yeux, etc.

 

Employé de refuge

L’employé d’un refuge animalier s’occupe du bien-être de l’animal lors de son passage au refuge. Il veille en outre, à la santé, la nutrition de l’animal. Il peut mettre en quarantaine l’animal s’il présente des signes de maladies transmissibles aux autres animaux du refuge.

 

Eleveur canin

L’éleveur animalier est propriétaire de deux ou plusieurs animaux. Son rôle est de garder ses chiens en bonne santé qui se reproduisent. Il suit également la santé des petits qu’il élève jusqu’à l’adoption des futurs propriétaires. L’éleveur canin est généralement localisé en milieu rural.

 

Maître-chien

Le maître-chien et son partenaire canin travaillent ensembles sur des missions qui peuvent être vitales. En effet, il entraine le chien à développer ses sens afin de détecter des substances illicites sur le terrain, de retrouver des personnes disparues, etc. Une réelle relation de confiance s’instaure entre l’humain et le chien qui travaillent comme des coéquipiers. Le maître chien est responsable de la santé de son partenaire. Il existe également des maîtres-chiens d’avalanches.

 

Pet sitteur

Profession très connue à New York, le pet-sitter est le baby-sitter d’un ou plusieurs animaux. Il est responsable des animaux en l’absence des propriétaires. Son rôle est de nourrir, sortir et jouer avec l’animal.

 

Vendeur en animalerie

Le vendeur en animalerie est comme son titre l’indique un vendeur d’animaux. Il a plusieurs casquettes dont celle de prendre soin des animaux, de les nourrir, d’entretenir les cages, aquariums, etc.. Le vendeur doit être un passionné des animaux et connaitre leurs besoins. Il doit également déployer des qualités de ventes afin de trouver de bons propriétaires aux animaux.

 

Educateur de chien d’assistance

L’éducateur de chien d’assistance élève un chien qui à l’âge de dix-huit mois rejoindra un centre d’une association et assistera une personne handicapée.

 

Musher

Le musher est à la tête d’une meute de chiens qu’il élève, entraine, etc. afin de constituer un traîneau et de partir affronter le Grand Nord tel un explorateur. Le musher est un passionné des chiens et de la nature. Il peut partir à l’aventure durant une longue période.

 

Soigneur d’animaux sauvages

Le soigneur d’animaux sauvages travaille généralement dans un parc zoologique. Son travail est de prendre soin des animaux du parc.

Le rayon « alimentation des animaux » est aujourd’hui rempli de marques de croquettes. Mais lesquelles choisir pour votre chien ? En effet, le choix des croquettes se fait en fonction de plusieurs critères afin de choisir une alimentation équilibrée pour votre animal.

s940nrgjon7fiff

1er critère : l’âge du chien

Le critère principal à prendre en compte est l’âge du chien. La composition des croquettes diffère en fonction de son âge. Attention, au-delà de six mois, le chiot est considéré comme entrant dans la catégorie « junior » et ce, jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge adulte.

A noter toutefois que l’âge adulte chez le chien ne sera pas le même chez toutes les races. Il dépend en parti de la taille de l’animal.

Lorsque votre chien devient « vieux » (à partir environ de 7 ans), son alimentation change. En effet, il peut perdre le goût, l’odorat et mâcher ses croquettes avec plus de difficulté. De plus, en vieillissant, les besoins nutritionnels évoluent, il faut donc prendre en compte ces changements.

  

2ème critère : la taille du chien

 Il existe des croquettes en fonction de la taille du chien. Vous trouverez une alimentation spéciale pour les chiens de petite taille et une autre pour ceux de de grande taille.

 

3ème critère : le style de vie du chien

Les croquettes doivent être adaptées au mode de vie du chien. Si votre chien a une activité physique « normale » (promenades, jeux, etc.) ou bien une activité physique plus importante, les croquettes devront avoir un taux de protéines et de graisses correspondant à ce mode de vie.

 

4ème critère : l’état de santé

L’alimentation du chien dépend aussi de son état de santé. En effet, les raisons peuvent être diverses (perte de poids, perte de tonus, etc.…). Vous devez adapter son alimentation en fonction de ses changements en demandant des conseils à votre vétérinaire.